top

[W] Waterllillies l'EP chez Giselle @ Nîmes - Punk Society, Fanzine 11-2008

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> WATERLLiLLiES [FR] -> Compte-rendus \ Reportages \ Documentaires
Author Message
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Tue 23 Dec - 07:13 (2008)    Post subject: [W] Waterllillies l'EP chez Giselle @ Nîmes - Punk Society, Fanzine 11-2008 Reply with quote

L'EP étant sorti (on sait aujourd'hui qu'il est allé jusqu'à Rock & Folk les articles sont arrivés :


http://www.punksociety.fr/index.php?page=groupes&groupe=Waterllillies

>> Waterllillies <<


http://www.myspace.com/thewaterllillies

Il y a quelques temps de ça, je lisais un article de rock’n’folk dans lequel une CONsoeur chroniqueuse faisait l’apologie d’un groupe encore inconnu au bataillon (peut être aurait il mieux fait de le rester), mettant en avant l’ambiance déchaînée du premier concert des Naast. Bousculade, cris, pleurs grincement de dents, bref tout ce qu’on peut imaginer lors d’un concert devant un parterre d’adolescents prépubères. Tout seul dans mon coin, je riais à gorge déployée. Comment un groupe, où plutôt devrais je dire un conglomérat de publicitaires de chez Liebig, ont-ils pu créer une sorte d’ambiance de la sorte, avec leur potage lyophilisé qu’ils appellent musique ? (merde on parle quand même des Naast).
C’est dans cet état d’esprit que je suis allé voir pour la première fois les Waterllillies en concert. J’avais quelques peu écouté les trois titres sur leur myspace, et je trouvais cela un peu mollasson, bien trop dans la mouvance rock anglais actuelle.
J’arrivais devant le bar qui cultivait sous serre des dizaines de djeuns très propres sur eux, en slims, avec la coupe sur le côté, même si je remarquais quelques personnes sortant du lot (principalement des vieux barbus en cuir).
Pas le temps de prendre ma première bière que la sauce fut envoyée. La salle se remplit à un point où chaque pas que tu pouvais faire vers la scène (tellement la salle était remplie et que ça bousculait dedans) te rapprochait d’une mort certaine par déshydratation. Même la bière que tu renversais s’évaporait avant d’avoir touché le sol.
L’ambiance était là c’est sûr mais elle n’était pas seule. En fait elle était sur la liste des invités de marque de mlle Musique. Parce que oui lecteur ! la puissance des nénuphars nîmois n’a rien à voir avec ce que tu peux écouter sur leur myspace. Les morceaux sont joués avec un peu plus d’agressivité, le rythme s’emballe aussi. D’un coup les morceaux prennent une tout autre dimension, on fait un bond dans le passé, la musique et la prestation des Waterllillies se teinte, parfois de manière plus frappante sur certains titres, des couleurs flashies des 70’s.
Un coup d’œil au public déchaîné et dansant, et tu te retrouves au beau milieu d’un public de vieux tout frippés (non, ce n’est pas à cause de l’anachronisme, mais à cause de la déshydratation).

A la sortie tu te dis : « putain c’était bon ! » Mais ensuite tu réfléchis et tu te dis qu’ils étaient chez eux, devant leurs potes, et ça aurait tendance à légèrement rabaisser l’idée que tu t’étais fait d’eux.

Mais que nenni ! Je les ai revu récemment ailleurs, dans une autre ville, et rebelotte ! une ambiance déchaînée, une aisance sur scène encore plus marquée, le saut dans le temps se fait aussi plus rapidement . Je dis pas non plus qu’on a affaire aux nouveaux Who ou Stones, mais la musique est à la fois mélodique et épicée, les guitares chaudes et rondes bref vintage. La batterie (même s’il lui manque quelques breaks de temps en temps, mais là c’est un avis personnel) est percutante. Le chanteur superpose aussi des parties de claviers se mariant parfaitement avec le reste de la musique. Autre particularité la présence de deux personnes aux micros Théo et Tiste qui s’occupe aussi de la guitare rythmique. Cette configuration permet des possibilités intéressantes dans la façon de chanter et se voit très bien dans l’ambiance des concerts : ce n’est pas du chant, c’est du jeu ! Pour les autres membres on retrouve Loïc à la guitare solo, Jack à la basse et Gaël à la batterie.

Au niveau de la discographie, on a un EP de six titres assez éclectiques, peut être un peu trop rockmoderneàlamode, qui ne reflète pas entièrement leur potentiel sur scène, même si les morceaux « you’re strong » et « what’s her lillies ? » durcissent et
pimentent un peu le reste de la galette.

Une chose est sûre si vous aimez ce qui est en écoute sur le myspace ou l’EP vous deviendrez fan du live. Pour les autres, essayez quand même, vous risquez d’être convertis.

The Dude
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Publicité






PostPosted: Tue 23 Dec - 07:13 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> WATERLLiLLiES [FR] -> Compte-rendus \ Reportages \ Documentaires All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation