top

Jean Adrien Arzilier aka Jay

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Hôtes \ Invités \ Partenaires
Author Message
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Wed 1 Oct - 23:50 (2008)    Post subject: Jean Adrien Arzilier aka Jay Reply with quote

Son blog :
http://j-a-y-arzilier.blogspot.com/


Nous avons transmis par email à Jay les liens sur les pages où nous informons le travail graphique pour le conditionnement de l'album Ersatz et ses références, afin d'éprouver que nous n'avions pas commis de contresens (il nous a répondu que notre information était "orbitale" et "approfondie" et nous a félicités) ; nous en avons profité pour lui demander de nous aider à distinguer ce qui revenait à chacun dans ce travail à trois :

[...] des analyses (...) sauf que : à qui les prêter ? Qui en réalité est derrière le concept graphique de cette couverture -- même si c'est évidemment le fruit d'un consensus de groupe et la marque de la sensibilité critique de Julien D. -- ? Ce n'est pas que je veuille mettre un nom à tout prix. Seulement l'attribuer à quelqu'un d'autre est gênant. Aussi je vous serais infiniment reconnaissante de me dire la part qui vous revient dans tout cet ouvrage."

Et sa réponse le lendemain a été :

[...] Je vais essayer d'être le plus exact, quand à l'attribution de la paternité de chacun dans le travail graphique.
Le concept général et de moi, fortement soutenu et defendu par Julien. Nous avons éffectué un repérage sur site à Tourrette avec Guillaume (grand technicien photographe par ailleurs) afin qu'il me conseille sur les techniques de prises de vues et d'éclairages, (à l'epoque Guillaume, n'etait même pas retenu pour travailler avec nous), Les tests se sont merveilleusement passés, Guillaume à fait des choix radicaux, censés et passionnants : pratiquement pas d'éclairages ajoutés, prises de vue à la chambre, long temps d'exposition, cela explique le voile de flou sur Julien vivant et le modelé en netteté des animaux figés. Ce travail en photo avec le plus haut niveau de technicité et surtout une technicité anthique nous à émulés. Daguerre considéré comme un des pères de la photographie, a auparavant inventé le diorama, une autre technique de restitution visuelle illusoire de la réalité. Boucler la boucle où comment réaliser un panoramique à la chambre photographique, dans un diorama.
L'association avec Guillaume fut scellée.

Pour faire simple dans la repartition de chacun dans se travail :
Julien:
Commanditeur exigeant, chipoteur colorimetrique, souffleur de réferences aiguisées, consultant hors pair, est le père des symboliques et des clins d'oeil.
Guillaume:
Prises de vue, décisions techniques conceptuelles, réalise des photos haute déf, qui ont le modelé de la grande peinture italienne ou flamande.
Jay:
Directeur artistique du projet, propose en Mars, à Julien, une pochette dépliable en panoramique de julien dans un décor artificiel, réalise le panoramique et execute le maquettage.

Chacun à notre niveau, nous travaillons la dualité authentique/factice, réel/surreél.
Afin d'alimenter la signification que Julien à voulu donner à son Ersatz d'album
. [...][/i] 10 juin 2008



Jean Adrien Arzilier aka Jay

jay_nius at hotmail dot com (adresse publiée dans le site de la Biennale méditerranéenne -- voir dessous), est le graphiste qui a signé les couvertures du single Moi Lolita et de l'album Ersatz
http://juliendoredigupelvis.level52.com/t657-Habillage-et-cycle-artistiques-de-l%27album-Ersatz.htm; il est à l'image deux fois dans le clip triptyque Les limites, d'une part avec un des pigeons paons de Remy Bricka posé sur son épaule, en slip il chevauche un poney (dans le clip où chante Julien Doré avec Miss Otero dansant en profondeur de champ), et d'autre part à son tour il est le danseur en profondeur de champ (dans le clip de synthèse). Et d'autre part dans le clip iconoclaste destiné aux salles de cinéma, il est l'ange dénudé avec la caisse de son banjo cachant son sexe.
Avec une grande différence graphique, il est aussi l'iconographe iconoclaste des posters associés aux concerts du groupe Dig Up Elvis.


/////////////////////////////////////////////

Comme Julien Doré, Guillaume de Molina, Julien Francioli, Jean Adrien Arzilier a fait les Beaux Arts de Nimes et dans la même mouvance. Il en a retenu sa principale activité comme créateur en arts plastiques et comme graphiste, quoiqu'il soit aussi trompettiste. Par affinités thématiques musicales et amicales, il a accompagné le groupe de ses amis de Dig Up Elvis en leur procurant l'iconogaphie caractéristique des posters virtuels et imprimés de leurs concerts.

Il s'est désigné sans tarder par des idées brillantes en graphisme, à la fois radicales, iconoclastes et sensibles ce qui est rarement partagé, et une excellente qualité de ses installations, non moins critiques et sensibles, ni moins radicales, également remarquables pour leur exécution. Tant du point de vue de l'expression thématique, riche en sources artistiques maîtrisées, (d'aucun ajouterait cultivées notamment en matière des mythologies post modernes attachées à la bande dessinée, au cinéma et aux séries de science fiction de série b, associées aux thématiques du rock'n roll), que le rendu plastique exhaussant la structure de la composition, par l'évacuation des détails décoratifs, son emprise graphique et les déclinaisons de ses signes thématiques, peuvent faire associer l'esprit de ses travaux à l' iconographie Punk ; en fait il s'agit d'un langage, d'une sémiotique. Sans se dépourvoir du classicisme selon ses sujets, toujours parfaitement contruits, il ne dédaigne pas le plagia, qui fait partie des dispositions des arts et des lettres critiques de la culture et des arts contemporains, ce qui n'empêche pas de situer son mode d'approche dans une façon, un ton, une "posture" comme il dit lui-même dans lejavascript:void(0) texte cité dessous, reconnaissables entre tous ; quelle que soit la connotation graphique qu'il adopte, y compris conceptuelle, il est toujours mordant et poétique (dans les indices semés), ce qui le confère également au surréalisme, dans une logique implacable de l'idée plastique qu'il adopte, exprimée jusqu'à la limite de la rupture graphique, pour traiter un sujet.

Son atelier se trouve à Montpellier.

En 2007 il a été sélectionné par la délégation de Montpellier du comité français, pour participer à la sélection des 29* créations France-Sud destinées à la Biennale des jeunes créateurs d'Europe et de la méditerranée d'Alexandrie, avec un projet consistant à mettre en abîme la carte "NE-29-XXIV" publiée par l'lInstitut national géographique, carte vide sur le désert mauritanien, qu'il a présentée de cette façon (je cite) :

NE-29-XXIV
L'IGN a édité, en 1969, une carte topographiant au 1/200 000ème une partie du désert de Mauritanie.
Dans toute son exactitude géographique, elle ne présente aucun signe cartographique, tant l'étendue représentée est désertique.
Si elle n'est pas plus utile à l'aventurier trans-mauritanien qu'une carte vierge, cette carte existe pourtant. Elle s’affirme comme une définition abyssale du vide.
Mon travail artistique vise à saisir un peu de l’absurde poésie qui réside dans une pareille tentative, en jouant des fonctions et des propriétés intrinsèques aux choses.
Une fois l'outil libéré, transcendé de sa fonction, il peut se transformer en oeuvre d’art selon la définition Duchampienne. Il en est de même pour un geste et une posture. Détourner la fonction d’utilité me permet d'envisager la création artistique comme un écart, une liberté, un pas de côté. Mes oeuvres ainsi pénètrent dans l’affect du spectateur pour le faire basculer de la manipulation à l’émotion.

Autres de ses travaux (extrait du site de la Biennale) :


Exposition collective Ex-Natura, Musée d'histoire naturelle et archéologique, Nîmes
/ 2006
Contribution à l'ouvrage Pullulo Terrato, éd. Gestroco Club/Nunu
/ 2005
Réalisation et diffusion de la publication Lake Pontchartrain Roadmap, (carte géographique de l'installation pour la Biennale) ; éd. Nunu
/ 2004
Contribution à l'ouvrage La meilleure façon d'empiler les bonbons, éd. Hôtel Rivet


Une page publique bien documentée sur les oeuvres et présentant plusieurs photos dont des auto-portraits est informée dans le forum dédié de Dig Up Elvis chez xooit :
http://digupelvis.xooit.com/t459-JAY.htm
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Publicité






PostPosted: Wed 1 Oct - 23:50 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Wed 1 Oct - 23:59 (2008)    Post subject: l'album Ersatz Reply with quote

Monstre du Diorama de l'habillage de l'album Ersatz




   
Faces externe et interne du digipack :


   
Cliquer sur l'icône pour voir le motif des deux faces en grand format :
   
Scans extraits du blog de Jean Adrien Arzilier
Des sources et des références visuelles comme autant de balises culturelles dans le travail plastique pour le digipack Ersatz.
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Thu 2 Oct - 00:11 (2008)    Post subject: Couvertures des Singles d'Ersatz : Les limites, Figures imposées Reply with quote


Couverture du Single paru Les limites (clôture du diorama)
contient une anamorphose naturaliste découvrant le portrait de Christophe (profil).

NB / Tout le diorama dont cette couverture est extraite, est à la même enseigne du trompe l'oeil et de l'anamorphose naturalistes.

Où l'on retrouve à la fois la tradition des trompe-l'oeil dans les arts décoratifs et de l'étiquetage muséographique des inventaires du XVIIIè siècle, la suite de cette muséographie des sciences naturelles, des plantes et des espèces vivantes, ou encore des minéraux, au XIXè siècle (les jardins des plantes de l'ère industrielle et les musées d'histoire naturelle qui les accompagnent en sont les archives ou des traces, dont un musée comme celui de Tourrette-Levens, une adaptation plus tardive).

Le tout, allié aux jeux d'illusions, pratiqués dans les arts graphiques et les objets dits "curiosités" populaires et la presse grinçante, au début du XX siècle.

Mais encore, l'univers littéraire qui plagie ironiquement les sciences naturelles dans les Chants de Maldoror, en falsifiant les créatures vivantes par des créatures imaginaires composites, existe ici visuellement, dans la modification graphique consistant à altérer quelques détails photographiques des espèces naturalisées (taxidermie) et/ou des artefacts en volume ou dessinés des plantes et des minéraux composant le décor, dans le modèle de Tourrette...

On peut considérer alors que la duplicité visuelle du diorama graphique, de ses anamorphoses et de ses images cachées, comme les modifications subies par les animaux représentés, autant que la texture d'icônes samplés et composite, identifiables à mieux regarder les apparences végétales ou minérales, est un récit en hommage au monde radical de l'informe, de l'irreprésentable poétique, chez l'auteur dit Isidore Ducasse Conte de Lautréamont.

Lautréamont est une des références déclarées par Julien Doré et ses proches amis d'études, sans doute à cause de leur lecture des situationnistes aux Beaux Arts. Il y a aussi l'altération orthographique des mots dans l'ouvrage de Lautréamont, bien avant Dada et les surréalistes qui, à travers l'intérêt de Breton en firent une de leurs sources incontournables.. et encore plus proche de nous, les situationnistes notamment Vaneighem, avant Debord lui-même, consacrèrent chacun des textes clés à cet auteur.

Les références scientifiques artistiques et littéraires hantent l'image comme autant de spectres de la culture de l'artefact, et de la littérature comme sublimation de l'artefact, intégrés par la vie du protagoniste de l'album (représenté dans les images cachées, sans doute une figurine nue à quatre pattes dans un feuillage), le tout formant un récit visuel, une ethonologie auto-biographique, conceptuelle.

La plasticité traversante et visuellement intégrée des disciplines littéraires et graphiques qui compose la population de cet ouvrage, comme un artefact de monde, innove sa propre culture des sources, culture en soi, installant l'univers sonore des chansons.

Ce travail qui récapitule une histoire subjective et sensible du naturalisme des modernités techniques, et leur critique poétique, mais de plus effectuant une auto-critique au contact de ces références.


Couverture du Single à paraître Figures imposées (ne participant pas du diorama)
-- second Single extrait de l'album Ersatz, iconoclaste de l'iconographie thématique générale de ce cycle, et de la "belle" image de Julien Doré, par conséquent démystifié.

Ici le vin, tant dans le verre qu'évoqué par la matière du graffiti sur le mur, que justifiant le regard enivré, prend une connotation "gore", très ironique d'un cliché médiatique renvoyant à une affaire criminelle à Mougins, défendue par Maître Vergès en 1994, où un innocent (relaxé en 1998 après avoir été condamné sur un doute) fut accusé par un graffiti ensanglanté prêté à tort à la victime avant de mourir : "Omar m'a tuer", dont Me Vergès fit la couverture de son livre sur l'affaire (ed. "J'ai lu").
http://www.affaires-criminelles.com/lexique_18.php
Sans oublier la signature du crime collectif qui marqua lla fin des années 60, mettant fin à la vie de Sharon Tate et à celle de quatre de ses amis, par le prophète fou Manson et sa "famille" et qui avant de quitter les lieux écrivirent "pigs" avec le sang de leurs victimes, sur la porte de la villa, près de Los Angeles (août 1969).

Dans ce cas, la dépravation caricaturale de l'image de l'auto-destruction, donnant la mesure de l'irrespect comme de la dérision de soi par rapport à la violence des références, anticipe la douce quiétude de l'iconographie de romance du vidéo clip que peut être, en outre de la version audio de la chanson, cette pochette contiendra sur un dvd ou sur le compact disc par open disc via un lien ; elle en présente un habillage contradictoire, en opposition radicale de la joliesse de la lumière et du sentimentalisme de midinette dans le scénario du clip, qui en désigne la mesure relative, un avertissement critique, et l'humour à lui prêter.

_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Thu 2 Oct - 00:35 (2008)    Post subject: Couverture du Single Moi Lolita (été 2007) Reply with quote

    
Cette couverture propose un plagia typographique de la couverture du Single "La vieille" de Michel Sardou (1975). Le graphisme des lettres se retrouve dans l'iconographie promotionnelle de son dernier single "La maladie d'amour", qui récapitule graphiquement la carrière de l'artiste, des années plus tard :
   
 
    
    

NB / Il y a une récurrence critique de Michel Sardou dans l'iconographie des débuts de Julien Doré, dès l'installation du site personnel de Dig Up Elvis @ orange, qui propose un index des mp3 disponibles dans un icône de vache aux morceaux consommables dessinés en pointillés et correspondant chacun à un lien annoncé en survol dans une bulle, où la tête de Michel Sardou se trouve à la place de la tête de la vache. Le tout sur fond d'un motif de nappe rappelant un tissage de coton, en carreaux à deux couleurs de fils dit "vichy", ici rouges et blancs (couleurs de la boucherie et des anciennes toiles cirées des cuisines domestiques), ce qui évoque aussi bien la ville de résidence de l'état collaborateur français pendant la dernière guerre mondiale, dit gouvernement de Vichy :

http://pagesperso-orange.fr/digupelvis/mp3.htm

La charge caricaturale est alors caractérisée par la façon punk du groupe, face à l'idéologie et l'engagement "de droite" affiché notoirement par Michel Sardou dans plusieurs de ses chansons et au cours de ses interviewes.

Moi Lolita étant le premier Single public des actes en nom propre de Julien Doré, annonçait une version personnellement adaptée pour Nouvelle Star de la version de la chanson adaptée auparavant par Dig Up Elvis ; ainsi s'explique la persistance des référents graphiques associés au premier site de Dig Up Elvis, dans le premier acte solo publié de Julien Doré, en hommage loyal au groupe et à la mouvance critique des Beaux Arts de Nîmes.

C'est dire toute l'importance symbolique accordée aux signes graphiques repérables dans l'iconographie relative qui environne Julien Doré selon les propositions qui lui sont faites par d'autres créateurs, et son partenariat consensuel avec une personnalité artistique comme celle de Jean Adrien Arzilier.

_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Wed 22 Oct - 12:42 (2008)    Post subject: J.A. Arzilier à l'image dans les clips "Les Limites" et "Figures imposées" Reply with quote

Capture du clip "Figures imposées"
http://juliendoredigupelvis.level52.com/t716-G-de-Molina-partenaire-a-l-ima…
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Thu 30 Apr - 13:33 (2009)    Post subject: Artwork single promotionnel First Lady Julien Doré Reply with quote

CREA: Artwork single promotionnel First Lady Julien Doré



Sortie non encore commerciale
4/24/2009
à l'adresse :
http://j-a-y-arzilier.blogspot.com/2009/04/crea-artwork-single-promotionnel…
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Thu 30 Apr - 13:37 (2009)    Post subject: CREA: Merch Julien Doré Reply with quote

CREA: Merch Julien Doré



Conception et réalisation des produits commerciaux Julien Doré.
en vente sur www.laboutiqueofficielle.com

11/26/2008 à l'adresse :
http://j-a-y-arzilier.blogspot.com/2009/01/crea-merch-julien-dor.html
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 00:17 (2017)    Post subject: Jean Adrien Arzilier aka Jay

Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Hôtes \ Invités \ Partenaires All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation