top

*Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2 : La fin du porno - Carla vs Nicolas

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Collective Space (multilingual) / Espace collectif (multilingue) -> PUBLISHERS / ÉDITEURS -> Orphée
Author Message
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Fri 12 Sep - 01:24 (2008)    Post subject: *Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2 : La fin du porno - Carla vs Nicolas Reply with quote

DU FUTURISME POST-POLITIQUE BABAROIS DANS L’OBSCURANTISME DES LUMIÈRES ÉTEINTES / 1.

///////////////////////////////
La fin du porno -- Carla vs Nicolas

/////////////////////////////////////////////

A défaut de "rich txt" nous essayerons d'utiliser le mot "riche" très souvent. ici nous quittons le communisme mais sans l'abandonner (nous le faisons autrement par appauvrissement -- ideologicus kenosis).

Pour Systaime :
j'aime bcp sa vidéo;-)

*Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2


Titre :
ALORS ON VA DIRE QUE C'EST LA FIN DU PORNO

Exergue :
"Ah l'amour ! Comme il recèle des torrents de tendre obscénité..."

sous-titre :
POURQUOI ?

Dédicace :
A Olivia Télé Clavel les Histoires d'amour à la télé.


Intro (histoire de femmes) :


On sait que je m'intéresse aux actes transazimutes de Julien Doré. Il est question d'un duo de Carla Bruni qui parle de son joint, et de Julien Doré qui refuse de parler de sa jointe ; on rapelle ici qu'il n'a pas trouvé utile de signer l'appel des artistes captifs du vecteur à réprimer les téléchargements illégaux, que lui décadre par la plasticité artistique des objets physiques et du désir de les acquérir en amateur, il est rare d'entendre le mot "propriété" dire "jouir en propre" et de parler du désir de jouir en propre sans qu'il soit attribuable au consummérisme (du coup je relirai la constitution de 1993 qui instaure le devoir individuel d'insoumission devant l'infamie mais qui parle de la propriété autrement qu'en termes d'héritages), et il "paye pour ça", par exemple rattraper les téléchargemetns sauvages à travers un plus grand nombre de showcases promotionnels des albums physiques, et des concerts vivants, et il le dit à la ministre de la culture, et qu'il a pratiqué lui-même le téléchargement illégal -- il dit ça chez Ruquier, et le duo avec la beauté à l'assaut de l'infamie, c'est très bientôt à Taratata (1er octobre sur TV4 et France 2 crois-je).
A noter que Carla non plus n'a pas signé le truc de Daho, m'enfin elle dit pas que lorsqu'elle était une pov' étudiante aux Bozarts elle téléchargeait illégalement Gainsbourg, qu'elle déclare aimer en tout. Surement parce qu'elle a pas fait les Bozarts.
Je me demande si le duo sera sur "SS in Uruguay" (reprise de Gainsbourg qui se trouve dans l'album Ersatz de Julien Doré).
La suite montre comme Les limites n'est pas seulement la chanson des émigrés qui déménagent mais encore celle des "français natifs" à la rentrée.
Sachez que je n'ai pas la télé et que je vois tout ça en vidéo sur Internet, mon amour -- n'oubliez pas de signer avec les créateurs sur Internet "Téléchargez-moi", contre la pétition que Julien Doré n'a pas signée, et plus hardiment contre la loi Création et Internet.
http://www.internetmonamour.fr/
That's entertainment.
http://www.poptronics.fr/Telechargez-moi-86-artistes-contre
J'ai signé mais pas en tête de liste comme je suis pas une artiste.

L'info dans Libération :
http://www.liberation.fr/rebonds/351044.FR.php



Corps propre (peu importe con lui ait fait sa toilette ou pas) du txt :


ça ne nous regarde pas son intimité à elle, sauf si elle fait ingérence dans la nôtre -- et justement là --ou autrement sauf quand elle chante (je suis pas une adepte de ses chuchotements intimistes, mais je peux comprendre ceux qui le sont) ; nous, on fait pas l'amour avec son Jule.
Il nous dévore peu à peu, d'abuser de toutes nos libertés communes ancestrales, en retournant contre nous le pouvoir central d'une constitution qui lui a été transmise, peu à peu dépourvue depuis 1981 des détails qui malgré tout en assuraient des vertus républicaines irrévocablement, fondée pour mettre un terme à la guerre d'Algérie sans entraîner de guerre civile, face à des parlementaires indignes d'abus des droits ou impuissants à liquider le colonialisme. Chui pas Gaulliste mais faut dire ce qu'il faut;-)

Mais aujourd'hui nous sommes au troisième millénaire, scellé par les néo-cons de tous les pays unis. Donc lui today pire que les parlementaires, qui d'une façon ou d'une autre ont fait en sorte de le mettre au pouvoir, avant même qu'il ait fait rénover la chambre à coucher le noble hémicycle.
Mais ça pourrait être pire, je veux dire un pouvoir parlementaire comme les derniers de la 4è république avec un président comme un des premiers innovant le troisième millénaire -- et pas n'importe lequel, celui qui a assez de jus pour innover des décrets vectoraux de façon généralisée contre la tradition capitaliste elle-même (qui avait besoin au moins des retours sociaux utiles à faire consommer par le peuple ce qu'il avait produit lui-même pour la plus value, haussant le prix de la marchandise qu'il se destinait d'acheter:)

L'argent c pas la même chose, il n'a pas de goût ni d'odeur, ce n'est pas une nourriture terrestre comme dirait André Gide, on ne le consomme pas, on sait le reproduire sans engager la consommation, tant que les contribuables directs et indirects peuvent payer la vente du service public, je veux dire remplacer ses recettes -- EdF GdF (prix pratiqués par les Russes qui ont racheté le gaz partout où les autres ne s'intéressant plus qu'au pétrole ou au nucléaire ont laissé tomber l'ether flamboyant), La poste, etc -- pour aider le service privé à l'acheter afin d'en profiter à leur place;-)

Je reviens au sujet : j'avoue qu'un des clips de la dame, sous ses propres traits figés évoquant la mort, d'autant plus que valsant avec un vieux monsieur, ce clip m'a fait penser à l'esthétique et à la transmission hétérosexuée mussolinienne, comme ça, à une mortification, à l'église de scientologie aujourd'hui et tous ceux du pouvoir et de l'argent détourné pour les lobbies qui l'alimentent et qu'elle arme, qu'elle implique particulièrement depuis les USA, au rôle qu'elle donne aux jolies femmes pacifiques quand elles sont riches, pour accompagner des hommes célèbres qui rapportent toujours argent et pouvoir et les faire entrer dans le cercle de protection subtil, et ces prophéties gageant les ressources soulèvent des ambitions démesurées pour la survie de la moitié de l'humanité seulement, en utilisant l'argent des autres pour faire la guerre -- une autre façon de répondre au chômage par la tuerie de ceux du dehors et du dedans.

Varia : J'ai gardé comme un malaise, devant une telle "mission" possible mais que j'ignore (je fais des hypothèes là, je n'énonce pas des vérités)... et ma foi oui, les compagnes dans ce cas doivent depuis leur féminité -- à plus forte raison si elle est prestigieuse -- aider leurs compagnons dans leur entreprise professionnelle.
Si Carla devenait l'influence avérée d'une solution française pour les italiens menacés d'extradition, autre que la solution d'extrader pour respecter la loi européenne favorable, par respect et nature -- justement là est un de mes pbs avec l'Europe à la tournante -- à des pays du genre retour post mussolinien, on saurait quoi penser de la belle influence entrée à L'Elysée : mais, à ce jour on ne sait pas.

On attend. Marina attend, par exemple -- si elle se flinguera quand même finalement, ou pas, selon qu'il attende qu'elle aille mieux pour l'envoyer dans le ciel italien, ou pas. Il faudrait qu'ils finissent par lui dirent qu'ils lui fichent la paix, que ça va, qu'elle vive en paix, ici,.. avant qu'elle ne se relève pas.

Sinon que son mec soit plein de vérité ça c'est sûr ; il pratique l'obscénité du pouvoir affirmé spontanné, et vrai, et tout ce qui fonde qu'il s'autorise à dire la vérité, c'est qu'il est légitimement élu pour ça : ne pas nous respecter si nous n'approuvons pas ses décisions, y compris ses décisions clairement exprimées (ce que ne faisait pas son prédécesseur immédiat, je veux dire qu'il n'exprimait pas clairement l'objet ni les enjeux de ses décisions), et donc mieux vaut savoir à quelle sauce on est mangés, plutôt que se retrouver parmi la société dans l'estomac du pouvoir avant d'avoir réalisé le sens digeste que la société fut un élevage consommable dont nous étions les poulets.

Et donc la vérité y compris de l'accroissement considérable de la solde présidentielle, comme de son coussin confortable à bord offert par Bolloré, un marchand d'armes presque pas concurent de Dassault -- et de toutes façons qui ne lui reprend pas l'AFP -- bien implanté en Afrique, et bien introduit dans la finance bancaire italienne : oui tout cela est vrai, et légitime (du moins comme la tendresse là encore on peut comprendre), car il faut savoir d'où viennent les garde-corps à devoir tenir en paratonnerres, quand on monte au pouvoir en plénitude de ses moyens, derrière des monopoles portés par le président précédent, qui ne rassurait pas le suivant -- du moins pas totalement.

Mais quant à la dame, richissime par elle-même et par ascendance liée à la finance italienne, elle aussi : au moins ça ne nous ruine pas, mais ça ne nous enrichit pas non plus. Et ce n'est pas non plus une raison de lui en vouloir: faut pas être jaloux de sa beauté alliée au talent et à l'argent, pourvu que ça serve à autre chose qu'à faire profiter les projets de la scientologie (est-ce qu'on sait ?), et comme je n'en sais rien, je ne peux rien en dire de plus mais je voulais absolument parler de l'emprise de la scientologie, dans le pouvoir qui a mené la politique des Bush du CIA à la prise en main du Pentagone (concentration des trois pouvoirs à l'assaut des ressources par tous les moyens de l'empire et du marché).

Bref : ce n'est pas ça qui créee l'obscénité de Carla, ce n'est pas davantage celle du pouvoir légitime médiatisé de son partenaire.

L'effet d'obscénité médiatique de Carla elle-même, c'est l'exhibition de sa tendresse proclamée, qui l'effectue. Et justement parce qu'on voit pas son cul, c'est pas pour autant qu'on n'en parle pas, y a qu'à lire Mallarmé pour le comprendre ; or si on nous en parle en ellipse c'est que notre tête est malade, mais qu'on peut pas nous le dire cruement, pour des raisons de poésie électorale.

Donc oui : le porno ici rencontre une de ses limites dans la tendresse du pouvoir (peu importe qu'elle soit simulée ou pas puisque la télé c'est vrai)... aurait-on jamais cru cela possible ? Tant que les personnes envoyeuses de tendres et passionnés messages d'amour médiatiques les dédient à des personnalités populairement sympathiques, c'est autant obscène mais on le capte pas.

Là on capte.

Le porno sexe exhibé touche à sa limite, par réversion de l'exhibition de la tendresse sur le -- à défaut de -- cul. Après le secret de la prostitution et du sado-maso exécutifs de la jouissance et des sanctions du pouvoir, dans Eyes Wide shut, privilège consummériste (que de préfixes cons) associatif sans archive -- qui levait le voile sur la prise en douce -- violence --, du pouvoir en duplicité des lobbies associés aux sectes : voici l'innocence proclamée et vraie de l'amour comme performance conjugale de tendresse publique en l'absence du tiers intéressé, et qui annonce... Quoi ? Je ne sais pas trop pour l'instant.
Le lit pour la prochaine fois ? Non. Justement ils couchent pas, même à la télé, ils sont des avant-gardistes futuristes du couple hétérosexuel. Mais le hasard peut-être.

Au fond, un pouvoir et ses abus y compris de tendresse conceptuelle, il vaut toujours mieux que ça se sache. comme on disait..
Merci monsieur le président. Merci madame la présidente.

Autrement comme mannequin et chanteuse dent temps ben oui, on ne lui en aurait pas demandé davantage et sans conteste et de jouir sans entrave de ne pouvoir éclater de rire, à cause des rides que ça provoque à la longue (c'est pour ça : Carla a toujours le visage grand ouvert qui n'en cache pas moins, mais c'est aussi pour ça qu'elle chuchote, pour ne pas perturber le contour de ses pommettes), et de pouvoir se livrer à sa part d'artiste sans en faire un outil médiatique manipulateur -- serait-ce malgré elle -- à la télévision.

Car ce n'est pas Eva Peron (elle ne joue pas en leader grisée par sa parole physique donnée au populo amoureux, mais commandée en défense devant le populo sans amour qui caractérise le public voyeur, indifféremment des accidents et du People).

Eva Braun, qui était bien belle habillée et toute nue, je veux dire simplement sans la comparer qu'on peut pas dire qu'elle était moche, j'ai jamais dit qu'elle ne fut pas respectable d'aimer Hitler. Mais attention, ce n'est pas non plus pour faire une comparaison entre Hitler et le mari de Carla, ce ne pourrait être que caricatural et de toutes façons hors de contexte ici, exogène, voir hétérogène -- pour dire le sens de l'air.

Mais c'est pour dire vrai que oui : on ne pourrait pas en vouloir à Eva Braun d'avoir aimé ce gars là, il ne s'agit pas de critiquer ça, mais Hitler lui-même.
Faire des photos fleuries et saines de leur vie en commun, c'est assez normal au fond, si l'on voit comme il est normal que Carla évoque sa tendresse et son admiration pour son mari, quoique ses quarante ans de femme ne l'encouragent pas d'envisager de se reproduire avec lui -- dit elle dans une autre ITW -- comme toute autre femme amoureuse serait fière de le dire à la télé à propos du sien si on lui demandait d'en parler plutôt qu'à Carla mais ça ferait moins d'audience, donc elle est comme toutes les femmes Carla ; pour elle le pouvoir c'est "comme si de rien n'était". Certes... pourquoi serait-ce un mensonge ? Tous ces gens là disent vrai, ils sont aussi vrais que les média, ils sont des média.

Eva Braun, je ne pense pas qu'on lui ait connu un lieu de publication de ces documents intimes, de son temps. Notre temps People est friand de biographie et d'archives plutôt que d'oeuvres donc elle aurait bien vendu ses photos, ça aurait pu rassurer la postérité d'Hitler sur Hitler de son vivant. Et donc pourquoi les traces de la biographie de Eva Braun (tiens Eva Braun, Eva Peron -- épouse et porte-parole inspirée de dictateur -- Evita vs Carlita si je vois le lien plus haut -- j'avais jamais fait le rapport des noms ; un même nom pour deux femmes qui pourtant ne situent pas mais pas du tout le même genre de femme hétéro, ni de la place qu'elles tiennent auprès de leur conjoint --jusqu'ici j'avais pas vu non plus le rapport entre con et joint s'agissant du partenaire) et là je sais plus ce que je voulais dire mais ?... Parc réserve ou exposition publiques.
Je ne parle pas de leur relation intime, je m'en fous (comme disent les politiques). Là il s'agit de la médiatisation, on est bien d'accord, savoir si Carla et Sarko dorment ou pas dans le même lit et comment ils s'y prennent pour se faire plaisir, ne m'intéresse pouah.
Pas plus que ce qui se passait entre Peron et Evita ne m'intéresse, ce qui m'intéresse encore et toujours ce sont les majorités silencieuses ou quand elles se mettent en transe ; ce qui se passait entre Evita et le peuple et justement montre où le peuple est fragile devant les jolies femmes : quand elles sont "amoureuses", "inspirées", et "passionnées" ou semblant ; car le peuple oublie de voir leur mec ou plutôt ils voient le mec sous les traits de l'épouse, faux travelo en vice versa, -- substitution des millénaires et du peuple par les populations nous voici aujourd'hui -- et comme ça pour lui l'exécution du pouvoir baigne dans l'huile de cachalot (l'ambre animal, le plus profond des parfums -- et ça marche toujours pour la nomenklatura à l'âge des quotas pour les cachalots même en voie de disparition).

Je veux dire oui, que Carla plaise et que son mec ne plaise pas, ce qui n'a rien à voir avec les autres cités, on est bien d'accord, là on entre dans l'empire des lecteurs d'Harlequin mâtinés de visions du troisième type cadrés par second Life en réalité sociale, et serait-ce tant pour l'un que pour l'autre à juste titre, ou pas, on s'en fiche. On se fiche même qu'elle réincarne Grace Kelly sans alcool dans la tribune du 14 juillet (qu'elle était jolie Carla pour voir passer les légionnaires !) Elle nous avait même fait oublier la présence d'Edvige, la ministre de l'intérieur, que devant les troupes de police elle avait heureusement éclipsée.

Ce dont on ne se fiche pas : c'est de l'instrumentalisation médiatique par les protagonistes eux-mêmes quand ils évoquent l'humanité du pouvoir qui gère la substitution des ressources et des libertés -- rien n'est plus humain que le mal ordinaire a dit Hannah Arendt à propos du procès de Eichmann à Jérusalem. Rien n'est plus humain que le pouvoir dans son exercice le plus déhumanisé. Donc encore une fois, tout cela confondu et interchangeable dans la société contemporaine a mis KO une fois pour toutes la vérité universelle (sauf chez les créationnistes et leur opposé réductionniste qui ont raison contre tout autre théorie)... A ce détail près que cela indique en quoi la vérité de monsieur S, notre président, et celle de sa compagne C, ne sont pas notre domaine propre : qu'ils en fassent leur oeil de Caïen.

Quant au vrai : ils sont tous vrais ces femmes comme ces hommes politiques qui osent déclarer publiquement "je vous em... " (Charasse fut le novateur -- à propos de la loi contre les fumeurs, maintenant c'est banal. C'est le temps où les rois égarés par la jouissance du pouvoir prennent la place de leur fou et où leurs fous deviennent les véritables princes) ou tout au moins, "ce que vous pensez j'en ai rien à f... " (vs la dame qui s'occupe des banlieues)... ces femmes qui portent des tailleurs en guise de pantalon, non. Moi je préfère les jupes de Carla, et quand elle est en pantalon au moins c'est une combinaison intégrale, étanche, dans l'hélicoptère de son voyage de noces pour aller voir Mandela avec le président, pour montrer qu'elle est une femme de gauche stérilisée -- sans contagion -- : c'est le top du game sex.

Ce qui rassure le plus le pouvoir.
Cependant elle a pas fait d'enfant, donc on peut pas dire que j'ai du parti pris comme hétérosempiternelle rivale. ON n'est pas rivales.

Mais franchement l'entendre déclarer son amour pour son mari, notre président, pour nous dire qu'il est comme tout le monde, pour nous dire qu'elle est comme tout le monde : non je peux pouah. Moi je veux pas ressembler à ces gens là. De l'extérieur je risque pas mais de l'intérieur non plus.

Je l'aurais pas supporté de madame de Gaulle -- une sainte -- alors qu'on ne me demande pas de le supporter de l'épouse de monsieur Sarkozy, même si avec ses grands quinquets ouverts pour le dire, on pourrait la prendre pour une sainte -- à vrai dire qu'elle en soit une peut-être, mais ça aussi je m'en fiche -- j'ai le droit de le dire puisque c'est comme ça qu'ils parlent les politiques aujourd'hui : " fais chier", "je m'en tape", etc...
Bref y a que l'épouse du président qui parle poliment MAIS C'EST PAS UNE RAISON.

On peut pas continuer à défendre le porno après ça.

;-)

Epilogue

"j'irai pisser sur tes hanches pour éprouver leur étanchéité"
(Julien Doré aka Adam Vernon Goldy)

PS/ Pour info (cité dans Libération) :
http://www.lemonde.fr/web/chat/0,46-0@2-651865,55-1059643@51-1048963,0.html

PS2. / Croyez-vous que Cécilia soit la communicante qui drive Carla pour aider Sarko quand il est pas là ou quand il se promène dans des contrées où il s'est rendu socialement haïssable ?


///////////////////////////////////////////////

Rappel
DU FUTURISME POST-POLITIQUE BABAROIS DANS L’OBSCURANTISME DES LUMIÈRES ÉTEINTES / 2.
Carla Bruni vs Julien Doré ou l'entropie de Ersatz Comme si de rien n'était
Ici :
http://juliendoredigupelvis.level52.com/posting.php?mode=editpost&p=105…
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Publicité






PostPosted: Fri 12 Sep - 01:24 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lorelle
Administrateur

Offline

Joined: 29 Nov 2007
Posts: 522
Localisation: A l'ouest

PostPosted: Fri 12 Sep - 03:24 (2008)    Post subject: *Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2 : La fin du porno - Carla vs Nicolas Reply with quote

Cette vidéo me fait beaucoup pensé à une des installations de Frédéric Dumont !
Sinon, merci de ce post passionné Orphée !
Back to top
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Fri 12 Sep - 11:14 (2008)    Post subject: *Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2 : La fin du porno - Carla vs Nicolas Reply with quote

Oui tu as tout à fait raison Lorelle, c'est complètement dans l'esprit de Frédéric Dumont, le rapport de l'image au vide, il travaille là-dessus pour chercher les limites de l'émotion poétique, l'ellipse dans l'image quand elle permet d'articuler des langages et des points de vue. D'ailleurs tous ces artistes communiquent entre eux sur les mêmes listes.

Disons que c'est par certains aspects un appauvrissement du dispositif vidéo de Frédéric Dumond (lien fait par Laurence V.) à des fins critiques conceptuelles, ici à des fins socialement critiques au premier degré du media et des personnes qu'il engage. Même s'il y a aussi un effet poétique qui en ressort, c'est d'abord du pamphlet. Donc forcément c'est moins riche car les ambiguités ne peuvent pas résider dans le pamphlet sinon à la marge.

Systaime, à vrai dire sauf de temps en temps, je n'accroche pas sur ce qu'il fait. Là il faut dire que cela m'a paru remarquable à tous les titres artistiques... et d'autant plus pour ceux qui avaient vu la séquence sans son hacking critique (l'extrait vidéo de l'info de base a d'ailleurs disparu du Net depuis que Systaime l'a traitée, et donc la sienne restera un cadavre exquis de la censure sur le web, évoquant des sources subtilisées à la vue des gens, justement parce qu'il a supprimé les mots pour réaliser la forme la plus abstraite du chuchotement (ce qui renvoie à l'art musical de Carla Bruni) soudain réduit au soufle et à l'image, à l'image comme soufle;-)

C'est donc aussi une métaphore non seulement de la chanteuse même mais la réincarnant dans un autre lieu que le divertissement en déplaçant le chuchotement caractéristique dans une video qui ne concerne pas la scène, et encore de la censure et de la désinformation, et paradoxalement, en même temps, la trace archivée de la censure, sous l'ellipse du discours dans la séquence originale copiée elle-même, et le hacking monté des images d'autres provenances, toutes miroir de la séquence base... c'est vertigineux à partir d'un hacking de l'image dans l'image de son double et c'est le son qui commande le progrès des inserts vers la séquence intégrale dédiée à la personne dont il est question (le président)..

Depuis le document de référence pour base cette vidéo fonctionne de façon hétéro-centrée, exactement à l'inverse mais dans la même inspiration que Rossi travaillait le récit dans ses films (quand il faisait des films engagés sur la société italienne des années de plomb).. Il construisait ses films sur le principe de l'ellipse des preuves cadré par un découpage hétéro-décentré" qui loin d'apporter une réponse à la fin, au contraire des polars traditionnels, accroissait les effets de disparition des réalités matérielles, dans un phénomène d'entropie envahissant peu à peu le récit, jusqu'à en sceller le lourd secret ; ceci ne laissant de trace apparente que des protocoles évidés, comme par un effet de choc -- la struture neuronale du choc comme organisation de récit.

Tout au contraire ici on ne manifeste pas la façon de supprimer les traces et la mémoire, on nous rappelle ce qu'on a vu et on le détourne de sa fonction première en le déplaçant du discours vers la perception.

Je pense que ça pourrait bien rester une oeuvre artistique de référence du web art en France au moment où il se met en lutte contre la loi Création et Internet : ce travail minimaliste mais parfait de Systaime. Même si ce hacking vidéo fut d'abord le fruit d'une révolte circonstancielle, de toutes façons et au-delà, c'est une oeuvre media large, non plus à cause de l'événement traité mais à cause du People qui l'inspire, une image internationale -- Carla Bruni, même si on ne l'aime pas, était de toutes façons une des top models stars de la mode internationale les plus "chères" du monde;-) et qui s'expose, ayant déserté son domaine électif, pour soutenir dans le jeu du pouvoir.
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 11:37 (2017)    Post subject: *Carla Bruni Sarkozy / Druckers : Silence ' 2 : La fin du porno - Carla vs Nicolas

Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Collective Space (multilingual) / Espace collectif (multilingue) -> PUBLISHERS / ÉDITEURS -> Orphée All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation