top

Herbie Hancock (breakbeat et compagnie, et le hacking-soul de Julien Doré)

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Racines culturelles, sources & affinités singulières
Author Message
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 1,287
Localisation: ....

PostPosted: Mon 7 Jul - 13:52 (2008)    Post subject: Herbie Hancock (breakbeat et compagnie, et le hacking-soul de Julien Doré) Reply with quote

Il y a évidemment un rapport de hacking et de sensibilité ludiques et critiques de Ersatz Live avec la variété américaine, disons une dialectique entre la variété française (celle que J.D. qualifie de "variété chic") et la variété américaine, mais comme le dit Julien Doré lui-même, un niveau en dessous le concernant (en fait sa cible est déplacée, c'est une cible poétique, dont à propos de ses sources multipolaires décentrées:), entre ce que nous avons entendu lors des deux showcases publics de présentation de l'album Ersatz à Orléans et à Paris, et le breakbeat qui a donné consistance à la Funk. A travers la participation, structurale pourrait-on dire, des plus grands jazzmens post modernes ayant contribué à la variété américaine, tel Quincy Jones sachant s'entourer de personnalités comme Herbie Hancock et bien d'autres, en intégrant la fondation de Barry Gordy depuis la soul, et d'autres depuis le blues et le rythm'n blues (voir plus bas), voici quelques sources pour les références possibles dans le jazz post moderne le blues et ses dérivés et la variété américains -- toujours interférents -- sensibles dans le jeu d'orchestre live de la tournée de Ersatz.

Pour donner une idée de certains rythmes sur lesquels Julien D. et ses musiciens travaillaient aux showcases d'Orléans et de Paris, voici un grand classique du jazz moderne "Blue Note" interprété avec une disposition rtyhmique caractéristique de Herbie Hancock dans le cycle qu'il appelle Cantelope Island (ou Cantaloop - Canteloupe) -- le loop, en musique, est la boucle, donc "l'ile du chant en boucle" ? Ici (je ne sais pas en quelle année mais il est encore jeune;-) avec Freddie Hubbard (trompette), Joe Henderson (saxophone tenor), Tony Williams (batterie), Ron Carter (basse) :

http://www.youtube.com/user/PlataAndSalut

Qui est Herbie Hancock et avec qui il a travaillé : en outre d'être un grand jazzman, interprète et compositeur, il a contribué à la funk et participé avec Quincy Jones sur des dispositions diverses, de jazz et de variété américaine dont Michael Jackson ; ils étaient ensemble au dernier concert de Miles Davis -- juste avant sa mort -- organisé par Quincy Jones, à la Villette, à Paris qui avait été la ville de la révélation de Miles Davis et de l'explosion de sa notoriété, au moment du jazz des clubs de Saint Germain des prés, et par le cinéma notamment grâce à la musique de "Ascenceur pour l'échafaud" de Louis Malle ; Paris, qui fut aussi la ville de la fondation professionnelle de Quincy Jones avant qu'il eut l'importance que l'on sait dans la production musicale aux Etat-Unis... Paris oui fut une des grandes villes européennes du jazz moderne et post moderne à distance du tourbillon de la drogue New yorkais, à l'instar de l'attention de Duke Ellington pour ses musiciens, qui arma des destins musiciens créateurs originaires des Etats-Unis de l'intérêt d'un public amateur délocalisé, et leur procura le terrain expérimental et la réputation, mais encore les renforçant dans leur propre connexion en réseau, les rendant prêts à adapter sur un fond musical remarquable la variété post-moderne pop de la musique américaine internationale * :

Herbie Hancock :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Herbie_Hancock

Qu'est-ce que le breakbeat (très sommaire) :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Breakbeat

Qu'est-ce que le trip hop :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Trip_hop
mais comme d'hab l'article anglais est bien meilleur :
http://en.wikipedia.org/wiki/Trip_hop

Trip rock :
http://en.wikipedia.org/wiki/Trip_rock

* sans oublier en amont le label Motown de Barry Gordy, sur place à Detroit, depuis la soul http://jdsallaberry.free.fr/soulmen/soulpage/studios/motown.htm
qui fit émerger des artistes interprètes comme Diana Ross ou de l'envergure créative de Steevie Wonder, la crème de la funk, ou même les Jackson brothers dits "Jackson Five" dont Michael... et qui dans sa migration à Los Angeles laissera derrière lui les inconditionnels résistants au système UR (underground resistance), qui fonderont la techno de Detroit (dont vient Jeff Mils), et en regard exemplaire de laquelle, dans un même radicalisme de l'autre côté des Etats Unis presque à la même lattitude, à Seatle, naîtra le mouvement et le rock Grunge critiques du mouvment Pop.
Seattle et Detroit furent deux villes très politisées des Etats-Unis à cause de l'industrie automobile qui y subit de terribles secousses dans le années 1970-80.
Pour le rythm'n blues, le son de Memphis domina avec le label Stax, qui fut celui de Otis Redding...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Stax_Records

Quincy Jones a hacké le tout ensemble pour produire la musique internationale que nous connaissons...
http://fr.wikipedia.org/wiki/Quincy_Jones

(Source critique sur les États-Unis : Simon Guibert)
_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 7 Jul - 13:52 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Racines culturelles, sources & affinités singulières All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation