top

Sur les affinités de Julien Doré et de Dig Up Elvis

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> NOUVELLES\ Commentaires & Critique \ Contributions & Dédicaces
Author Message
Orphée
Administrateur

Offline

Joined: 15 Dec 2007
Posts: 748
Localisation: ....

PostPosted: Thu 15 May - 05:04 (2008)    Post subject: Sur les affinités de Julien Doré et de Dig Up Elvis Reply with quote


Sur les influences critiques réciproques entre les actes solo de Julien Doré
et ses actes collectifs situés par Dig Up Elvis


Julien Doré et l'engagement de la communauté élective en post-nationalité


Guillaume de Molina et Jean Adrien Arzillier aka Jay
sont les deux designers signés des couvertures de l'album et du single Ersatz et Les limites de Julien Doré en solo, personnalités respectivement situées par la mouvance nimoise de Dig Up Elvis dans laquelle cet artiste exerçait un leadership complice avec ces amis d'inspiration et de création, avant sa sélection pour Nouvelle Star ; ceci resta largement informé par ses soins pendant la compétition et ensuite, au point qu'il parvint à faire prendre en charge par sa première production contractuelle d'artiste solo, Sony BMG, une série de concerts ponctuels du groupe à Paris et en Belgique, en octobre et en novembre derniers.

Parce que Guillaume est l'initiateur du concept Melodrama pour la musique qui signe une sensibilité du groupe et Jay le graphiste qui accompagne l'affichage de ses concerts, l'actualité iconographique des actes solo de Julien Doré connote le lien personnel et collectif, et ses écarts, entre le groupe Dig Up Elvis et l'avancée personnelle de la poïese de Julien Doré. Depuis
sa posture artistique collective localisée à Nimes avant la session 2007 de Nouvelle Star, puis duale personnelle-collective pendant la session doublement localisée à Paris et à Nimes par sa communication (avec des épisodes conflictuels ou des pressions à propos de l'engagement solo persistant dans le télé crochet et le reality show), et enfin relocalisée à Paris, ville du contrat de production à l'issue de la victoire, Julien Doré avait assuré la suite pour être en partie accompagné par Guillaume de Molina selon leur pacte de création avant son départ, notamment ils se retrouvèrent à Paris à la rentrée dernière.

Pendant l'été qui précéda, deux versions adaptées de Moi Lolita avaient été enregistrées chez Sony (sous un des labels indépendants lui étant attachés) et diffusées, auxquelles les musiciens et la choriste co-fondatrice du groupe avaient participé : une version censée représenter l'interprétation de Nouvelle Star (mais qui n'avait pas grand chose de semblable du point de vue de la présentation musicale), l'autre version censée représenter la version rock de Dig Up Elvis ayant anticipé Nouvelle Star,
déclarée comme telle dans les média par Julien Doré lui-même, et aussi différente que l'autre de ce que Julien Doré avait donné à entendre à Baltard (ni plus ni moins dans leurs registres respectifs) bref disons : trois versions en tout inclus celle du costume bleu dans le quel il se rendit célèbre. Bref, le mystère musical de la responsabilité des adaptations variées de Moi Lolita interprétées par Julien Doré restera entier, à quoi il faut ajouter les conditions respectives de la production, si ce n'est l'attachement conceptuel et la charge affective de Julien Doré comme de ses partenaires primitifs de création, à cette chanson.

Si l'on avait bien perçu l'impact artistique de Guillaume de Molina sur la version "Les démons de minuit", interprétée
en sa présence à l'image par Julien Doré l'automne dernier, à la télévision, dans l'ordre d'une sensibilité musicale mélancolique qui teinte plusieurs thèmes de Dig Up Elvis, et dont la vidéo fut installée dans le MySpace Jean d'Ormesson Disco Suicide, ce qui la signait n'y étant que deux protagonistes, par contre il ressort aujourd'hui de Moi Lolita, à pouvoir comparer toutes les versions archivées, que la version adaptée et interprétée par Julien Doré à Baltard était tout à fait originale voir probablement personnelle, fut-elle inspirée depuis une idée préalable et que dans ce cas on pourrait dire avoir été "adaptée" (hackée -- comme dispositif d'invention) par l'artiste solo.

Mais depuis le discours jusqu'aux actes,
à travers les participations actualisées et signées comme la création des deux couvertures de l'album solo "Ersatz" et le single "Les limites" -- qui informent un diptyque plastique --, on voit bien le filigrane collectif vivant et sensible des singularités créatives nimoises, toutes pluridisciplinaires notamment des arts plastiques à la musique, traverser l'art de Julien Doré jusqu'à l'album solo restant à paraître. Jay est également trompettiste et en tant que partenaire invité a joué avec le groupe à La flèche d'or, en octobre 2007 à Paris. En sorte que la participation de Jay à l'image du clip "Les limites" (le cavalier surréaliste du poney et le danseur dans le panneau qui recense tous les participants des deux autres panneaux du clip triptyque) n'est pas surprenante, et sans doute signe-t'elle à la demande de Julien, comme le profil caché de Christophe dans les ramages de l'icone du Single, la participation artistique de Jay à la conception du clip.

Comme s'agissant d'une mouvance locale que la propulsion médiatique de Julien Doré délocalise grâce à son leadership électif en termes de mouvance et de maîtrise d'oeuvre (se dit-il voulant absolument se mêler artistiquement de toutes les étapes de la production de ses événements), la portant au premier plan des prestataires artistiques actuels en France.

Il avait dit vouloir que tous réussissent en même temps que lui...

S'il n'y a pas d'innovation dans l'intégration de la pratique musicale publique par des artistes venus des arts plastiques, tels Etienne Daho (Beaux-Arts de Rennes), Elli Medeiros (Arts appliqués de Paris), en personnes de la double activité tels Julien Doré, Guillaume de Molina, Julien Francioli, ni d'innovation a fortiori de membres de groupe persistant à référer au groupe dans le cadre solo, ni même de membres de groupes participant aux actes de certains d'entre eux en solo, par contre il y a une vraie innovation de l'intrusion professionnelle du mouvement nimois de Julien Doré dans le tableau artistique professionnel parisien, à l'échelle des dernières post-modernités (alors c'étaient plutôt des mouvements critiques et novateurs forts notamment réfugiés des pays étrangers, aujourd'hui ce sont des mouvances micro-régionales européennes dans une parfaite altérité des anciennes régions nationales configurées en post-nationalité), qui les désigne dans l'innovation d'une nouvelle touche francophone continentale destinée à vocation artistique intercontinentale...

Ils rejoignent par hasard un créateur international en Haute Couture d'origine nimoise qui les a précédés avec la réécriture post-moderne des trésors nationaux des artisanats de la mode, éclaireur solitaire depuis plusieurs décennies et qui s'appelle Christian Lacroix, soutien à distance de la production musicale contractuelle et des actes artistiques pluriels de Julien Doré, mais dont l'ombre positive accompagnant son païs ne doit pas nuire au poids des négociations de studio de l'artiste missionnaire, battant et exigeant un je ne sais quoi de plus en commun, qui nous vient de la ville la plus chaude de France (selon les statistiques de la météo).

Comme on dit dans mon coin natif entre la Loire et la Nationale 7, où peu de chose a changé sinon les tracé des routes franco-européennes à quatre voies et afflux de rocades dévorant les champs cultivés au grand dam de Charles Trenet : "peu à peu, l'oiseau fait son nid". Certes cela ne réduira pas le prix du gaz de chauffage cet hiver qui nous donne soudain des airs de tango argentin, annonçant 31% de plus sur la piste de danse de la société française, car justement cela trace des idées plus réjouissantes en termes de projet chaotique
dans la catastrophe annoncée.


à Paris, le 15 mai 2008
O/A.


_._._.__._._._.__._.__._._._._._._____.
Ali No War http://www.myspace.com/alinowar
Back to top
Publicité






PostPosted: Thu 15 May - 05:04 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> NOUVELLES\ Commentaires & Critique \ Contributions & Dédicaces All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Cookies | Charte | Conditions générales d'utilisation