top

[W] Sortie de l'album de Julien Doré

 
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Revue de Presse & Presse-Media
Author Message
Lorelle
Administrateur

Offline

Joined: 29 Nov 2007
Posts: 522
Localisation: A l'ouest

PostPosted: Mon 11 Feb - 05:38 (2008)    Post subject: [W] Sortie de l'album de Julien Doré Reply with quote

http://www.leblogtvnews.com/article-16462442.html

L'album de Julien Doré : le 16 juin 2008

Il faudra patienter jusqu'à quasi le début de l'été pour voir l'album de Julien Doré en vente.

Selon "Aujourd'hui en France", le dernier gagnant en date de Nouvelle star sortira le 16 juin son CD chez une filiale de Sony-BMG, Jive-Epic.

Participent à cet opus, pour l'écriture, JP Nataf ( ex Les Innocents) et le groupe Cocoon.

L'album est réalisé par Renaud Letang.

Une opération de comm' autour du futur disque : il a été choisi pour être inclus dans le prochain téléphone mobile que lancera cet été Sony Ericsson (à l'image de l'opération lancée en 2007 avec Bob Sinclar).
Back to top
Publicité






PostPosted: Mon 11 Feb - 05:38 (2008)    Post subject: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Back to top
Lorelle
Administrateur

Offline

Joined: 29 Nov 2007
Posts: 522
Localisation: A l'ouest

PostPosted: Mon 11 Feb - 05:50 (2008)    Post subject: Renaud Letang : réalisateur d'album Reply with quote

Quelques informations sur Renaud Letang qui réalisera l'album de Julien Doré

Renaud Létang
Il réalise les albums des plus grands
[/url]
http://www.rfimusique.com/musiquefr/articles/084/article_16708.asp

Paris 22/12/2006
Avec Robots après tout de Katerine, Clandestino de Manu Chao (le premier album qu’il a entièrement réalisé avec l’aide d’un ordinateur), Gibraltar d'Abd Al Malik ou les récents travaux de Feist et Gonzales, Renaud Létang est l’un des réalisateurs français les plus prestigieux et les plus demandés. Il officie depuis le début des années 90 dans le Studio B des Studios Ferber, un établissement qui a vu le jour en janvier 1973 dans le 20e arrondissement de Paris.

Pour essayer de rencontrer Renaud Létang, mieux vaut s’y prendre tôt car il est très demandé. L’Australienne Mickaela, mannequin mondialement connue, est la dernière artiste en date à avoir convaincu le réalisateur des studios de la rue du Capitaine Ferber de travailler avec elle. Renaud Létang a répondu positivement à la demande de la maison de disques française de l’artiste. C’est cette même compagnie qui le rémunère, car le réalisateur est indépendant, il n’est pas salarié d’un quelconque studio.

Accompagner l'artiste


Les producteurs de disques font appel aux réalisateurs qu’ils connaissent de réputation, Renaud estime que son travail est avant tout basé sur la confiance : "Je suis là pour accompagner l’artiste dans ses envies. C’est quand même lui le patron. Mais c’est à moi de le mettre à l’aise une fois qu’il se retrouve devant un micro. Je ne dois pas le juger, mais le conseiller. Puis le guider vers une version finale de sa musique qui soit la plus efficace et la plus claire possible pour le public."
Depuis le début des années 90, ce réalisateur trentenaire travaille avec les meilleurs artistes français. "J’ai débuté dans ce Studio B avec Foule Sentimentale d’Alain Souchon." Depuis, c’est dans ce même studio qu’il a réalisé ses albums les plus importants. Comme le dit le manager de l’établissement, Jean-Christophe Le Guénnan, "Ferber, les musiciens y viennent surtout pour l’ambiance. Nos clients, les artistes et les maisons de disques nous choisissent aussi pour notre savoir-faire…"
La vie de Renaud Létang pendant les prises de son se passe le plus clair du temps sous terre, sans voir la lumière du jour, devant une console de mixage analogique Neve, "du matériel anglais, la référence". Il y a toujours un décalage entre l’actualité du réalisateur et celle des disques qu’il a réalisés. "L’enregistrement n’est qu’une étape du travail. Par exemple, pour Philippe Katerine et son album Robots après tout, ça s’est passé assez vite. Katerine est venu avec une maquette d’un album entier, pleine de sons brouillons, limite audibles. Mais la plupart des climats musicaux étaient là." Comme Renaud connaissait le musicien berlinois Gonzales, il l'a invité à participer à l'enregistrement de l'album. Ce dernier a dit oui. "J’ai donc essayé avec Gonzales de renforcer l’aspect musical de l’album, car c’était un projet un peu âpre. Il s’agissait de le clarifier au maximum."
L’album possède ce tube que toute la France reprend encore en chœur Louxor j’adore. "Le concept que Philippe a voulu créer avec cette chanson est celui d’un DJ loser d’une boîte de nuit de province. Je voulais que le morceau sonne joyeux et pas premier degré. On a donc pris un riff de rock un peu sixties et une voix énervante, un peu stridente. Alors, on a fait débuter la chanson en douceur avec deux battements de batterie, l’un assez froid pour l’attaque, l’autre plus grave pour symboliser l’ambiance d’une boîte de nuit. Puis on y a ajouté des "claps" qui font en réalité "tcha-tchap… tcha… tcha-tchap… tcha ". Arrive ensuite le riff de la basse, doublé d’un synthé qui imite une basse saturée…" Et la suite, on la connaît, Katerine a profité de pauses dans la musique jouée par Renaud Létang et Gonzales pour poser son célèbre "…Et je coupe le son… je remets le son…".



Harmonie


"Mon travail consiste à fabriquer les différents sons avant le mixage, de les faire résonner d’une manière assez semblable, de se préoccuper de leur longueur, leur amplitude." Chaque son est ensuite testé dans les différentes enceintes du studio, afin de vérifier si au final ils sont audibles dans l’enceinte d’un magasin, dans votre téléviseur ou votre autoradio.
Une fois ce travail effectué, Renaud peut enfin mixer les différents sons en toute harmonie. Le réalisateur doit veiller à respecter les climats voulus par l’artiste. Mais il se peut parfois que le mixage ne plaise pas du tout à l’intéressé, "il m’est arrivé de mixer entièrement un album en public d’Higelin et d’appuyer sur la touche 'effacer' du magnéto parce ça ne lui convenait plus." Une fois le mixage fini, le réalisateur choisit entre les différentes versions, "celles avec plus ou moins de chœur, de basse…"
Pour le mastering, étape finale, Renaud passe la main à un studio spécialisé, qui, tel un ébéniste qui passerait du vernis sur un meuble fraîchement poncé, harmonise les morceaux de l’album entre eux, afin que celui-ci gagne en efficacité.


Il y a deux types d’albums, ceux qui comme Clandestino ont été totalement réalisés en numérique et ceux comme celui de Katerine, qui ont été enregistrés numériquement, avant d’être réenregistrés au magnéto analogique. "L’idée est d’ajouter du grain, de la chaleur, exactement comme au cinéma où l’analogique est utilisé une fois le film monté numériquement, pour améliorer les contrastes de lumières et les variations de couleurs."
Mickaela est repartie en Australie, c’est tout seul que Renaud Létang s’attaque au mixage. Une semaine suffira à le boucler. L’artiste sera de retour pour donner son avis. Si tout va bien, la touche "effacer" restera inactive.


David Glaser
Back to top
Contenu Sponsorisé






PostPosted: Today at 18:42 (2017)    Post subject: [W] Sortie de l'album de Julien Doré

Back to top
Display posts from previous:    Previous topic : Next topic  
Post new topic   Reply to topic    JULIEN DORÉ + DIG UP ELVIS Forum Index -> Julien Doré + Dig Up Elvis (francophone) -> JULIEN DORÉ [FR] -> Revue de Presse & Presse-Media All times are GMT + 2 Hours
Page 1 of 1

 
Jump to:  

Index | Administration Panel | Free forum | Free support forum | Free forums directory | Report a violation | Conditions générales d'utilisation